Close

Support Global Voices

To stay independent, free, and sustainable, our community needs the help of friends and readers like you.

Donate now »

Moroccan bloggers call for education reform

When the World Bank recently announced that Middle Eastern and North African nations need to improve their education systems in order to reach their development goals and be competitive in a globalized market, it sent ripples through Morocco's Francophone blogosphere, prompting calls to improve the nation's ailing education system.

Loula la Nomade writes in her post “Let's save our education system”:

Taha Balafrej a lancé un appel aux bloggers marocains. Plus que tous les autres, cet appel m’interpelle parce qu’il est temps de cesser de sacrifier l’éducation des jeunes marocains et marocaines. Parce que comme il l’écrit si bien c’est beau les chantiers, les droits et libertés, mais il faut plus que sonner l’alarme, il faut se mobiliser pour que les enfants du Maroc puissent bénéficier d’un système d’éducation qui fera d’eux des citoyens, acteurs participant au vrai développement du pays, pas celui qui ne dessert qu’une minorité. Je vous invite à vous joindre à cet appel.

Taha Balafrej [another Moroccan blogger; see below] has launched an appeal to Moroccan bloggers. More than all this others, this appeal calls to me because it's time to stop sacrificing the education of young Moroccan men and women. Because as he so well describes it, construction sites, rights and freedoms are all nice, but we have to do more than just sound the alarm; we must come together so that Morocco's children can benefit from an educational system which will make them into citizens, actors participating in the true development of this country, not one that only benefits a minority. I invite you to join in on this appeal.

Mr. Balafrej to whom Loula refers writes in his post “Basta! كفى” [“Enough!” in Italian and Arabic]

Oui, en effet, ça suffit!!! La situation devient intolérable!!!

C'est bien de lancer et de signer des appels pour la défense des libertés. C'est louable d'initier des mouvements et de créer des collectifs pour la démocratie et la modernité, ou pour la refondation de tel ou tel parti. C'est sain de mobiliser pour le respect des droits de l'homme et de la femme et pour la lutte contre la corruption…Toutes ces initiatives vont dans le sens de la consolidation de l'Etat de droit et de la mobilisation citoyenne.

C'est bien de tenir un blog et de l'utiliser pour exprimer des coups de gueule, partager des réflexions, diffuser des informations.

Mais pendant ce temps-là, les indicateurs du sous-développement du pays se suivent et se ressemblent. Vivant dans un pays qui est classé 126ème pour l'indice de développement humain et avant-dernier de sa région pour le système éducatif, les citoyens du Maroc peuvent-ils continuer à ignorer le fait que leur avenir est largement compromis. Les citoyens de ce pays peuvent-ils être tranquilles à l'idée que le système éducatif marocain est en train de sacrifier des générations entières.
Pouvons-nous accepter d'assister à la préparation et même l'exécution devant nos yeux de ce crime à l'égard de tout un peuple. A qui, à quoi serviront les autoroutes, les zones industrielles, les ports, les villes réaménagées, le TGV, si la majorité des marocaines et marocains de demain ne savent ni lire, ni écrire, et si la minorité des instruits n'a qu'un seul objectif, celui de quitter le pays pour d'autres cieux!

Yes, indeed, that's enough!!! This situation has become intolerable!!!

It's well and good to launch and sign appeal for the defense of personal freedoms. It's laudable to initiate [social] movements and to create collectives for democracy and modernity, or for bringing back such or such a [political] party. It's healthy to mobilise for the respoct of human rights and women's rights and to fight corruption…All these initiatives are going in the direction of consolidating the State of human rights and the mobilization of the citizenry.

It's good to maintain a blog and to use it to express your complaints, to share your thoughts and dissiminate information.

But during all this time the indicators of this country's underdevelopment are coming together and starting to resemble each other. Living in a country classified as the 126th in the rankings for human development and second-to-last in the region for its educational system, can the citizens of Morocco continue to ignore the fact that their future is in jeopardy? Can the citizens of this country be at ease with the idea that the Moroccan educational system is in the middle of sacrificing entire generations?

Can we go along with aiding in the preparation and even the execution before our eyes of this crime towards an entire people?

Who and what do all these highways, industrial zones, ports, reconfigured cities and TGVs [rapid transport system based on the French model] benefit if the majority of Moroccan men and women of tomorrow don't know how to read or write, and if the minority of educated people has only one objective, that of leaving the country for better horizons?!

Adam Bouhadma, a young Moroccan blogger feels directly concerned by this issue, writing:

Le système éducatif marocain est classé à la 126ème place. Ce n’est pas un scoop, je le sais, mais je ne pouvais pas passer devant une occasion comme ça pour écrire un billet – improvisé – et après tout je suis directement concerné par cette information puisque je suis toujours lycéen !

Je ne vais pas vous parler de réformes ni de projets ni de lois, je n’ai pas les compétences pour. Je me contenterai de vous citer 4 exemples assez concret pour illustrer le plus possible ce que j’appelle “la catastrophe marocaine” :

1/ L’année scolaire est divisée en deux semestres, et à chaque année les bulletins du semestre premier ne sont disponibles que fin Mars, c’est à dire 2 mois après sa fin.

2/ L’année dernière, lorsque nous avions passé l’examen régional, nous n’avions aucune idée sur la forme des examens. On savait seulement qu’ils seraient différent des précédents.

3/ Un décret a été envoyé par l’académie de Souss Massa Draa à une date X. Il n’a été signé que 20 jours après par le directeur de l’établissement. Ce n’est qu’une semaine après que les professeurs furent mis au courant. Tout les dates des devoirs de classes ont été changé à la dernière minute !

4/ Depuis l’année dernière, un surveillant général s’absente presque toutes les après midi. Aucun rappel à l’orde !

C’est n’est bien sur qu’un aperçu des failles de notre système éducatif et qu’il y’a pire que ça.

The moroccan education system is ranked at 126th place. It's no scoop, I know, but I couldn't pass up such an occasion to write an -improvised- post and after all I am directly impacted by this information since I'm still in high school!

I won't talk to you about any reforms of projects or regulation, I don't have the capabilities for that. I'll just be satisfied with giving you four fairly concrete examples to best illustrate what I call the “Moroccan catastrophe”:

1/ The school year is divided into two semesters, and each year the first semester bulletins [report cards] are only available at the end of March, that is to say 2 months after its conclusion.

2/ Last year when we had to pass the regional exam, we had no idea what the format of the exams would be. We only knew that they would be different from the previous ones.

3/ A decree was sent out by the acadmey of Souss Massa Draa on X date. It was only signed 20 days afterwards by the establishment's director. It was only a week later that the professors were made aware of it. All the assignment dates were changed at the very last minute!

4/ A “surveillant général” [school monitor for when students are in study hall or elsewhare on campus but not in class] has been absent almost every afternoon. No [misconduct] warnings [from the school administration] at all!
Of course this is just a glipse at our educational system's flaws and there's much worse than this.

Blogger Fhamator responds with his usual wit to this week's announcement on Middle Eastern education with a post entitled “Passé composé and Future in disrepair”:

Selon le dernier Rapport de la banque mondiale (encore un), l’éducation marocaine serait en queue de peloton (encore une fois) des pays arabes aux côtés du Yemen, Djibouti et l’Irak (en guerre rappelons le).

Votre Fhamator s’est déjà largement exprimé sur tout le bien qu’il pense des différents rapports qui s’attachent à nous critiquer, mais encore une fois il ne peut laisser passer cette basse tentative d’outrage auplusbeaupaysdumonde.

Mais soyons pragmatique, je ne vais pas dénoncer le complot sioniste clairement affiché derrière ce rapport (c’est tellement évident). Je ne vais pas non plus me répéter, je vous avais déjà expliqué comment l’échec de nos étudiants au BAC est largement imputable à leur propre connerie.

Ce que je vais faire, c’est expliquer à ces ignorants de la banque mondiale, facilement manipulables, la logique implacable avec laquelle est menée brillamment la politique nationale d’éducation tout aussi nationale.

J’anones, tu anones, nous ânonnons :
*Restriction du périmètre pour éviter l’éparpillement (le programme et rien que le programme).
*L’apprentissage comme alternative à la compréhension.
*Sanction de l’initiative et de la réflexion.

Présenté comme cela, l’on est tenté de penser que la banque mondiale a raison. PAS DU TOUT.

Ces axiomes s’inscrivent dans une démarche volontariste visant la mise à niveau intellectuelle de nos étudiants avec le système politique de ce pays.

Imaginez un tant soit peu, si notre système éducatif s’évertuait à produire de l’intellect !!! Vous vous rendez compte de ce qui peut arriver si on développait les capacités logiques des citoyens ?!!!! on reviendrait à Blad Siba (anarchie) et ça c’est pas permis quand même.

Les axiomes de l’éducation nationale se trouvent être, par un subtil hasard, les mêmes qui permettent aux citoyens de survivre heureusement (certains diraient benoîtement) dans le plusbeaupaysdumonde.

Inadéquation avec le marché du travail :

Des filières aussi fréquentées que la littérature arabe ou française, la théologie ou même le droit peuvent paraître aberrantes au vu des débouchés réelles qu’elles permettent après l’obtention des diplômes.

Et bien encore une fois, les fonctionnaires de la banque mondiale ignorent totalement le contexte marocain.

According to the latest World Bank report (yet another one), Moroccan [national] education is at the back of the pack (once again) of the Arab countries with Yemen, Djibouti and Iraq (at war, don't forget).

Your Fhamator has already expressed himself at length on the worth he thinks of the different reports which strive to criticie us, but once again he cannot pass up this base attempt to affront themostbeautifulcountryintheworld.

But lets be pragmatic, I am not going to denounce the Zionist plot that's clearly behind this report (it's so obvious). I am also not going to repeat myself, I already explained how our students’ failure on the BAC [baccalaureat exames to obtain a high school diploma] is mostly attributable to their own stupidity.

What I am going to do is to explain to these idiots and the World Bank, so easily manipulated, the unrelenting logic with which the national politics behind the equally national education is so brilliantly managed.

I drone on, you drone on, we drone on:

*Perimiter restrictions to avoid scattering (the program and nothing but the program).
*[Rote] learning as an alternative to comprehension.
*Sanctions on initiative and reflection.

Presented in this way you may be tempted to think that the Worl Bank is right. NOT AT ALL.

These maxims are affiliated with the deliberate method aiming for bringing our students’ intellectual level up to par with the political system of this country.

Try to imagine if our educational system strove to produce intellect!!! Can you imagine what would happen if we were to develop our citizens’ capacities for logical thinking?!!!! We would go back to Blad Siba (anarchy) [the Dark Ages] and that cannot be allowed.

The maxims of the national education system happed to be, by a subtle chance, the same that allow citizens to survive happily (some might even say blessedly) in the mostbeautifulcountryintheworld.

Inadequacy in the job market

Such highly attended areas of study as French or Arabic literature, theology or even law may seem absurd considering the actual job opportunities that they allow after obtaining a diploma.

And once again, the bureaucrats and the World Bank are totally ignorant of the Moroccan context.

Recent Middle East & North Africa Stories

Top World Stories

5 comments

  • Khaled

    You forgot that excellent paper from a Moroccan professor and blogger Naim
    http://naim.over-blog.org/article-16318978.html

    Keep up the nice work

  • Here is the final text that bloggers write :

    http://www.gopetition.com/online/16866.html

    Initiative des blogueurs marocains pour le sauvetage de notre système éducatif.

    Au vu de la perception des appels par une partie de notre élite, dont une autre partie est l’initiatrice, ce genre d’action commence à perdre de sa crédibilité et de son efficacité. Une partie de nos élites a rejeté et surtout dénigré ces appels parce que « partiels et partiaux ». Comme si un appel d’un groupe de citoyens et de citoyennes devrait toujours être exhaustif et objectif, sans tenir compte des sensibilités des uns et autres, de leurs choix et leur idéologie ! Mais cela ne doit empêcher les blogueurs de dénoncer, de pousser des coups de gueule, de critiquer, de proposer en dehors de toute sensibilité idéologique, politique, … sur un thème important et alarmant, sans attendre qu’un organisme, quel qu’il soit, nous rappelle la réalité des choses.

    Pendant ce temps-là, les indicateurs du sous-développement du pays se suivent et se ressemblent. Vivant dans un pays qui est classé 126ème pour l’indice de développement humain et avant-dernier de sa région pour le système éducatif. Les citoyens du Maroc peuvent-ils continuer à ignorer le fait que leur avenir est largement compromis ? Les citoyens de ce pays peuvent-ils être tranquilles à l’idée que le système éducatif marocain est en train de sacrifier des générations entières ? A qui, à quoi serviront les autoroutes, les zones industrielles, les ports, les villes réaménagées, le TGV, si la majorité des marocaines et marocains de demain ne savent ni lire, ni écrire, et si la minorité des instruits n’a qu’un seul objectif, celui de quitter le pays pour d’autres cieux! Comment ne pas se révolter en apprenant qu’aucun parti ne voulait hériter du portefeuille de l’éducation dans l’actuel gouvernement? Comment continuer à faire semblant d’ignorer que plus du quart de nos ressources budgétaires sont dilapidées dans un système qui ne conduit qu’à l’impasse? Sommes-nous à ce point frappés de stérilité intellectuelle pour ne pas inventer des solutions à ce problème, comme l’ont fait avant nous d’autres pays?

    Alors, quelle excuse ou prétexte le Maroc utilisera pour justifier ce résultat médiocre ? Tout le monde, officiels et architectes de cette même réalité compris, parlent d’une crise dans le système éducatif. Ceux qui ont défendu la réforme, ceux qui veulent nous faire croire que notre système éducatif va bien, ceux qui enseignent dans nos écoles, se bousculent pour inscrire leur progéniture dans les écoles privées et les missions étrangères, ce qui démontre en pratique la FAILLITE DE NOTRE SYSTEME EDUCATIF. La stérilité intellectuelle de nos élites est flagrante et ressemble à une démission volontariste d’une mission qui naturellement leur incombent. L’objectif n’est pas de faire le diagnostic, il est déjà fait. L’objectif n’est pas non plus de rechercher les responsables. Nous le sommes tous.

    Beaucoup d’enseignants font de leur mieux pour éduquer, et en plus de leur travail font de l’action d’alphabétisation, qui travaillent dans des associations. Beaucoup de gens dans ces mêmes associations qui font des miracles avec rien, des cours pour apprendre à lire et à écrire aux femmes, sans bancs, sans tables, sans cahier.

    ça suffit!!! La situation devient intolérable!!

    Pour toutes ces raisons, et il y en a d’autres, et pour répondre à ces questions, nous, blogueurs marocains, initiateurs de ce texte, et tous ceux qui se joindront à nous, voulons que nous travaillons tous pour :

    · Que l’Etat marocain opère un changement radical de sa politique pour garantir l’éducation pour tous en 2015.
    · Q’une révolution académique s’impose avec en prime une remise à niveau de l’enseignement primaire et secondaire public.
    · Que soit construite l’école qui permet la formation de base dans une langue maîtrisée, avec un contenu civique et ouvert sur le monde, qui permet le brassage social, qui enseigne le droit et le devoir, qui forme au monde de la création et de l’initiative, qui réduit l’exclusion spatiale, permettant au citoyen lambda d’évoluer dans un environnement égalitaire et d’affronter les problématiques du quotidien et non l’école/filtre permettant d’asseoir un élitisme de mauvaise augure permettant de choisir les meilleurs sujets au dépend de la majorité ôtée de ses moindres aspirations citoyennes.
    · Que les enseignants soient à la hauteurs de leur mission en tant qu’éducateur et transmetteurs de valeurs.
    · Que la famille assument sa responsabilité dans l’éducation des enfants du Maroc.
    · Que l’on capitalise sur les derniers forums tenus durant les 4 dernières années, qui constituent une richesse de contenus de la part des pratiquants.
    · Qu’un relais soit établi avec la société civile pour une conscience collective de la gravité du problème.

    Tout est encore possible! Le Maroc a traversé des crises plus profondes et les marocains n’en sont toujours sortis!

    http://www.gopetition.com/online/16866.html

  • Salam,
    c’est Fairouz, je suis un membre d’ une committe des marocaines et americains pour organiser un conference le 25 et le 26 avril a Hotel Farah Rabat, on va ramener 25 Marocains et 25 americains pour disscuter 4 sujest:La partcipation politique des jeunes. Le travail social, Media et la democracie, et le blogging. on besoin un jeune ou une jeune Marocaine blogger qui veux intervenir dans notre conference. Si wous etes interesse s’il vous ^plais contactez moi sur cet email fairouz.elhamdaoui@gmail.com

    Merci,
    Fairouz

Cancel this reply

Join the conversation -> Khaled

Authors, please log in »

Guidelines

  • All comments are reviewed by a moderator. Do not submit your comment more than once or it may be identified as spam.
  • Please treat others with respect. Comments containing hate speech, obscenity, and personal attacks will not be approved.

Receive great stories from around the world directly in your inbox.

Sign up to receive the best of Global Voices!

Submitted addresses will be confirmed by email, and used only to keep you up to date about Global Voices and our mission. See our Privacy Policy for details.

Newsletter powered by Mailchimp (Privacy Policy and Terms).

* = required field
Email Frequency



No thanks, show me the site